La marque est à la recherche d’imprésarios disposés à investir et à habiter au Canada

Le plus grand patrimoine de l’Ornare c’est son branding, construit avec design et technologie de pointe, associé à quelques-uns des plus grands exposants de la décoration et de l’architecture dans le pays. Des noms comme Marcelo Rosenbaum, Patrícia Anastassiadis, Zanini de Zanine, Guto Índio da Costa et Ricardo Bello Dias font partie de l’équipe qui signe le décor et des collections de meubles de l’entreprise Concentrée sur de nouveaux langages et haute rentabilité, l’Ornare vise le marché de luxe des Amériques et maintenant prépare donner encore un pas vers son expansion internationale, débuté il y a 12 ans via Miami : l’arrivée au Canada.

 

Pour débarquer dans des terres nouvelles, le réseau cherche un distributeur disposé à vivre dans le territoire canadien et être à la tête de l’affaire. Avec une expérience de 13 showrooms au Brésil, cinq aux États-Unis et un qui sera inauguré bientôt en Argentine, l’Ornare considère que la reconnaissance de sa marque et la vocation globale de ses projets sont les responsables par son succès à l’étranger.

 

« Nous avons visité des foires, participé à plusieurs événements dans d’autres pays, notre produit est international. Ricardo Bello Dias, par exemple, habite à Milan et vit où les tendances surgissent », affirme Murilo Schattan, CEO de l’entreprise.

 

Schattan met en évidence que le distributeur qui va ouvrir le showroom au Canada n’a pas besoin d’être un professionnel avec de l’expérience dans le secteur de meubles. La plupart des distributeurs de l’Ornare sont composés d’impresarios venus d’autres secteurs. « L’important c’est de s’identifier avec le marché de luxe, avoir un profil commercial et la capacité d’investissement », il rajoute.

 

CCBC aide à trouver des partenaires au Canada

 

La somme à être investi dans un nouveau showroom de 250 mètres carrés est estimée à 180 000 US $, et une prévision de retour sur investissement de 22 mois. De probables travaux, transport, ouverture de magasin, parmi d’autres dépenses, ne sont pas comptabilisés. La direction de l’Ornare fait un suivi proche des unités à l’étranger, réalisant un business plan en concertation avec le distributeur pour les cinq années suivantes à l’ouverture du showroom.

 

L’association avec la CCBC c’est une des stratégies de l’Ornare pour trouver un partenaire intéressé à distribuer les produits de la marque. Une des initiatives récentes de la Chambre a été la réalisation d’un événement ouvert à de probables intéressés au propre showroom de l’entreprise à Alameda Gabriel Monteiro da Silva, à São Paulo.

Conheça também o
X