Événements et opportunités dans le secteur d’alimentation et de boissons

Café, cajou et babaçu

Ils sont parmi les produits qui peuvent générer de grandes opportunités d’affaires pour des entreprises du Brésil et du Canada. Pendant que le café dispense toute présentation, il y a des produits typiquement brésiliens qui ne font pas toujours la Une, mais apparaissent dans le radar de la CCBC.

 

Le babaçu, par exemple, c’est un palmier que l’on retrouve dans les zones de la caatinga, Cerrado et en Amazonie. On peut faire de la farine de haute valeur nutritive, qui agit comme anti-inflammatoire et dans l’industrie de suppléments alimentaires. L’huile de babaçu est extraite des amandes à intérieur du fruit et utilisée comme matière première pour la fabrication de cosmétiques.

 

L’accent a été mis particulièrement sur l’arbre par les équipes de la CCBC lors de la Rencontre internationale d’Affaires du Nordeste, réalisée cette année à Fortaleza par le Sebrae, les 12, 13 et 14 novembre. Un autre produit qui a attiré l’attention des équipes a été une boisson fermentée à base de cajou d’un processus productif semblable au vin, au goût sucré et aux propriétés digestives. En plus des aliments, des boissons et des cosmétiques, la Rencontre a présenté des nouveautés dans le secteur de la mode de plage.

 

On ne peut pas oublier le café

 

À Belo Horizonte, la CCBC était présente lors de la Semaine internationale du Café, un événement qui réunit des connaisseurs et toute la chaine productive du grain de café pour promouvoir le produit national. « Il y a quelques années, nous allions prendre de bons cafés en Europe. Actuellement, les cafés brésiliens sont présents dans le monde entier, avec la garantie d’origine, du terroir et des certifications », a souligné le président du Conseil d’administration du Sebrae Minas, Teodomiro Diniz Camargos, par l’intermédiaire du bureau de presse de l’événement.

 

La rencontre, réalisée entre le 7 et le 9 novembre, a compté sur plus de 160 exposants, plus de 300 acheteurs internationaux, 400 échantillons pour le choix du café vainqueur de l’année et 140 baristas de 60 pays. Pour l’édition de cette année, le Brésil a reçu, pour la première fois, des championnats mondiaux de café.

Conheça também o
X