La savoureuse stratégie de la 2e semaine de gastronomie brésilienne au Canada

La distance entre les capitales du Brésil et du Canada excède 7 mille kilomètres. Mais au cours de la dernière édition de Sial, l’un des principaux salons de la nourriture et des boissons dans le monde, les deux pays s’approchèrent dans un savoureux lieu de rencontre : la cuisine.

À la 2e semaine de gastronomie brésilienne au Canada , organisée par CCBC parallèlement à l’événement, Mariana Valentini, née à Rio de Janeiro et habitant à São Paulo, a dirigé un menu spécial composé d’ingrédients nationaux au restaurant Cava du chef Doug Penfold, l’un des plus renommés du pays.

Pour raconter l’expérience, Mariana, qui a déjà eu un programme culinaire avec d’autres chefs sur la chaîne câblée Fox, nous a accueillis dans son restaurant Brodo, à Itaim Bibi, au sud de la capitale de São Paulo. Elle nous raconte qu’en plus du menu proposé aux clients de Cava, des dîners étaient organisés exclusivement pour les producteurs brésiliens et les acheteurs locaux potentiels, avec des articles mis en avant par la délégation brésilienne.

Selon les participants de la mission brésilienne à Sial, ces dîners étaient essentiels pour que les clients canadiens puissent goûter et comprendre concrètement les possibilités d’utilisation des ingrédients. Les opportunités commerciales pour les produits ont toujours été mises en évidence.

 

« Les invités ont été impressionnés par quelque chose que j’ai essayé de montrer : la polyvalence de l’utilisation des aliments, tels que le cœur de palmier », explique Mariana, dont le lien avec le Canada est familier. Sa grand-mère paternelle, déjà décédée, est née à Toronto et a émigré au Brésil dans son enfance.


Quand même les noix de cajou peuvent être une surprise

 

La polyvalence à laquelle le chef fait référence est également apparue dans la confiture de noix de cajou prise comme échantillon par CCBC pour la Sial, que Mariana a transformé en chutney, accompagnant les petits cubes de tapioca – entrée de l’un des menus. « Les noix de cajou ont été une grande surprise pour les Canadiens, qui connaissent souvent la noix de cajou mais ne font pas attention au fait que c’est un fruit », dit-elle.

 

Pour le marché canadien, le processus de production et de plantation compte beaucoup, dans le respect de l’environnement et des conditions de la main-d’œuvre. Il s’agit d’un public ouvert aux nouveautés, avec une préférence particulière pour les ingrédients organiques et naturels, ce qui favorise des pierres précieuses comme açaï et cupuaçu de l’Amazonie. «La cuisine brésilienne apporte de la fraîcheur au menu canadien, avec notre diversité de légumes, de fruits et de racines», a déclaré la chef, qui a loué la qualité du saumon local et a souligné la présence fréquente de produits fumés dans les recettes canadiennes.

 

Dans les coulisses de Cava

 

Comme le dit l’étiquette du pays hôte, Mariana n’a pas tout laissé pour la dernière heure. En tant que visiteur de Cava, la chef est arrivée au Canada quelques jours à l’avance, ce qui, selon elle, était essentiel pour connaître son espace de travail et ses collègues cuisiniers. Au cours de la période d’échange professionnel, Mariana a, selon ses propres mots, « enfilé sa chemise ».

 

Journées de huit heures de travail quotidien, aidant également à mettre en place le menu original du restaurant bondé, où faire une réservation n’est pas la tâche la plus facile. « Je considère comme un grand honneur et une grande responsabilité de représenter le Brésil dans un pays pour lequel j’ai une grande affection et un étroit lien », a-t-il déclaré.

Avec des plats d’influence ibérique et latino-américaine, Cava est ouvert depuis plus de 10 ans à Toronto et apparaît habituellement sur la liste des meilleurs restaurants du Canada. Le chef de la maison, Doug Penfold, possède également le Chabrol, restaurant de cuisine française.

 

La 2e semaine de gastronomie brésilienne au Canada a eu lieu entre le 30 avril et le 4 mai. En plus du menu spécial pour les clients et de deux dîners exclusifs pour les participants de la mission et les acheteurs potentiels au Cava, la Semaine a également organisé un autre dîner exclusif au restaurant Le Milsa, un restaurant brésilien de grillades situé à Montréal.

 

Découvrez l’une des options de menu présentées lors de ces événements:

 

Menu spécial

– Entrée, plat principal et dessert.

 

Entrées

– Variétés d’apéritifs brésiliens avec 3 trempettes (vinaigrette à la banane, marmelade au poivre et pesto au persil avec noix de cajou).

– Cœur de palmier pupunha fourré de champignons crémeux, servis avec une purée de chou frisé et de curcuma.


Plat principal

– Côtes de poisson Tambaqui avec sauce barbecue à la goyave.

– Filet de porc braisé mariné à la cachaça, ail et fines herbes à la croûte de musli salé, spaghettis au cœur de palmier pupunha et mini oignons cuits à l’huile de pequi (fruit brésilien de la région connue comme Cerrado).

 

Le dessert

– Churros à la chapelure au beurre de cacahuète (confiserie aux arachides).

– Duo de glaces brésiliennes – açaï et cupuaçu (fruits de l’Amazonie) chocolat brésilien noir, ganache, musli et chocolat.

– Échantillon de fromages canadiens avec des confitures brésiliennes.

– Café avec maïs soufflé brésilien

Conheça também o
X