Conseils et idées pour que les marques canadiennes puissent communiquer avec les Brésiliens.

Le texte que vous lisez maintenant est né globalisé. L’un des partenaires de l’agence de communication Oficina das Palavras, Ana Paula Ruschel, était à Guimarães, au Portugal. A huit mille kilomètres de distance, à Itajaí (SC), était l’une des éditeurs de l’agence, Patrícia Wippel. Et dans la capitale de l’état, le journaliste qui vous écrit. Dans une conversation téléphonique animée qui a duré environ une heure, les thèmes étaient éclectiques. Nous avons parlé du pape François, de Beto Carrero et même du groupe folklorique Maracatu à Toronto. Tout réuni sous un même toit: l’importance de la communication pour les entreprises.

Cette conversation internationale a une raison. Établie à Santa Catarina, Oficina das Palavras prospecte des clients au Portugal depuis plus d’un mois et demi et depuis l’année dernière a ouvert une unité d’affaires à Toronto. Les clients sur le sol canadien existaient déjà depuis 2013. « La différence c’est que maintenant nous cherchons de nouvelles opportunités et nous avons des objectifs commerciaux à accomplir », explique Ana Paula, qui offre des services tels que les relations de presse, les stratégies numériques, les relations avec les créateurs de tendance et contenu.

Aux entreprises basées au Canada qui souhaitent promouvoir leur marque au Brésil, elle rappelle que le Brésil est un pays de dimensions continentales, avec d’importantes différences culturelles entre ses régions. C’est là que le travail de Oficina das Palavras entre en scène et, qui, connaissant bien le milieu des affaires canadien, connaît beaucoup la diversité brésilienne.

Cette connaissance apporte le succès de divers sujets proposés par l’équipe du bureau de presse comme nouvelles pour les grands médias. Par exemple, une agence de voyages canadienne a eu recours à Oficina das Palavras pour promouvoir un service axé sur le nord-est du Brésil.

La stratégie de communication consistait à relier les activités de l’agence de tourisme à l’association des ressortissants du nord-est, le food truck de Tapioca et le groupe de Maracatu à Toronto. L’idée a fructifié et est devenue un reportage publié dans un important véhicule de média brésilien – en plus d’avoir conduit à l’exposition positive de la marque du client.

«Il ne suffit pas de trouver un fait ou une information. Cela doit être communiqué de manière créative », souligne Ana Paula comme l’une des différences de Oficina das Palavras.

 

Échanger des lettres avec le pape François

Cette même créativité a assuré le visa de Oficina das Palavras pour le Vatican. Cette fois, l’action a été menée dans le cadre de la stratégie d’un client brésilien, Círculo S/A, le plus grand producteur de filés et fils à coudre en Amérique latine. Profitant de la vague de l’amigurumi, la traditionnelle technique artisanale japonaise pour la production de poupées au tricot ou au crochet, les artisans, en partenariat avec Círculo S/A, ont créé une collection représentant des saints tels que Santo Antonio et Nossa Senhora Aparecida.

Une équipe de Oficina das Palavras a écrit une lettre au pape François, accompagnée d’une collection de poupées. L’initiative a reçu une réponse deux mois plus tard également sous la forme d’une lettre signée par le pontife. Le document original a finalement été encadré par le client et orne aujourd’hui l’un des murs de l’usine de Círculo.

 

Formule 1 des mers: R$ 2,6 millions de retour sur l’investissement

Beto Carrero World, l’un des principaux parcs d’attractions du monde, est un autre client célèbre de Oficina das Palavras. L’un des projets les plus récents a été la divulgation du dernier espace thématique du parc, consacré au Hotwheels.

En 2018, pendant trois mois, l’agence a été chargée du bureau de presse au Brésil de l’Itajaí Stopover de Volvo Ocean Race, considérée comme la Formule 1 des mers. 830 espaces médiatiques spontanés ont été conquis, ce qui correspond à un retour sur l’investissement de R$ 2,6 millions. En commençant de zéro par les médias sociaux, Oficina das Palavras a atteint une portée hebdomadaire moyenne de 210.000 personnes, dont 440.000 personnes sont passées par Vila da Regata le jour de l’événement.

L’association avec la CCBC, effective en mai, est un moyen important pour Oficina das Palavras d’accroître le réseautage avec les entreprises brésiliennes et canadiennes. L’une des actions menées conjointement avec la Chambre était une orientation en ligne pour les autres membres de l’institution, avec des conseils sur l’utilisation des réseaux sociaux pour promouvoir les entreprises.
L’agence elle-même a une initiative axée sur la mise en réseau. MKT Yourself est un projet ouvert l’année dernière. Organisé au Brésil, au Canada et au Portugal, il propose des conférences et des études des cas dans le but de diffuser des informations, de rapprocher les entreprises et de faciliter la création d’affaires.

Conheça também o
X