COMITÉ D`ACTIVITÉ MINIÈRE

CM

Coordination : Paulo Misk (Largo Resources Brazil)

Un des secteurs de l’économie nationale qui attire le plus d’intérêt des entreprises du Canada est celui de l’activité minière. Cela est dû non seulement aux riches opportunités d’exploration rencontrées dans le territoire brésilien, mais aussi au haut niveau d’organisation de l’industrie minière canadienne. Quelques-uns des plus grands players du monde du secteur viennent du Canada et le besoin de telles entreprises de disposer d’informations précises sur l’environnement des affaires au Brésil, les changements de sa législation de l’industrie minière et les données sur les tendances de l’économie sont décisifs pour la réussite des affaires.

Pour cette raison, le Comité d’activité minière (CM) de la CCBC agit en tant que forum de discussion pour plusieurs entreprises — dont la plupart sont composés par des compagnies minières canadiennes, mais comportent aussi d’autres players qui agissent dans le secteur. Les principaux demandes et besoins du secteur sont identifiés, établissant un chronogramme commun et créant des opportunités de constitution de fonds et attractivité d’investissements canadiens pour le Brésil, outre le partage de bonnes pratiques et expériences entre ses membres, devient une référence en tant que représentant du secteur minier canadien au Brésil.

Le Comité organise des rencontres et des séminaires périodiques, en plus de participer à des événements plus importants du secteur comme la Foire Exposibram au Brésil et PDAC au Canada.

L’activité minière est l’une des activités qui contribuent pour l’économie du Canada. Son importance peut être vue à partir de la forte performance de ses compagnies dans le marché de capitaux canadien — considéré aujourd’hui le principal point de négociation de papiers des entreprises minières au monde. À Toronto, les bourses TSX (Toronto Stock Exchange) et TSXV (TSX Venture Exchange) ont été responsables de 59 % du financement global pour l’activité minière dans l’année de 2017 — et presque 56 millions d’actions du secteur ont été négociées, totalisant CAD$ 206 milliards.

Pendant le boom international des commodities, ces dix dernières années, son rôle a été assez important pour financer le secteur : selon les données de l’Ontario Mining Association, entre 1999 et 2009, 80 % de tout le financement destiné à l’activité minière au monde est passé par deux bourses — et 36 % de tout le capital actionnaire soulevé globalement dans le secteur. En mai 2018, la TSX et la TSXV comptaient sur 1 205 entreprises listées du secteur qui ont négocié au long des douze mois précédents CAD $ 70,74 milliards.

Au Brésil, l’activité minière est une activité économique importante depuis la période coloniale — on voit déjà au XVIIe siècle des promotions d’expéditions à la recherche de métaux précieux et pierres précieuses. Grâce à sa grande diversité de formations géologiques, le pays dispose de ressources minières variées qui comprennent 23 substances métalliques, 45 non métalliques et quatre énergétiques. Il y a plus de 9 400 mines en régime de concession actuellement, étant donné que 154 plus grandes ont une production de 1 million de tonnes par an. L’activité minière brésilienne a eu un chiffre d’affaires de 32 milliards de dollars, et a exporté plus de 400 millions de tonnes dans l’année de 2017.

Pour de plus amples informations sur ce Comité

Apprenez à connaître le
X